C'est un foyer Sonacotra. On dira ADOMA désormais.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

C'est un foyer Sonacotra. On dira ADOMA désormais.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 La plaquette de la nouvelle société vante le nouveau nom et sa consonance latine comme Ad Domus, « vers la maison ». Lorsqu’on n’est pas très fort en déclinaison, on peut aussi y lire A domus. Sans domicile...  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

La plaquette de la nouvelle société vante le nouveau nom et sa consonance latine comme Ad Domus, « vers la maison ». Lorsqu’on n’est pas très fort en déclinaison, on peut aussi y lire A domus. Sans domicile...

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 La société est une sociéte d'économie mixte, avec des actionnaires. L'administration est soumise à un impératif de rentabilité. Il faut remplir. Les bénéficiaires de minima sociaux sont bienvenus.La perception du loyer est alors garantie. Dans le placard, les dossiers des résidents. Ils ne sont pas rangés de manière nominative mais par numéros de chambre. C’est plus pratique.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

La société est une sociéte d'économie mixte, avec des actionnaires. L'administration est soumise à un impératif de rentabilité. Il faut remplir. Les bénéficiaires de minima sociaux sont bienvenus.La perception du loyer est alors garantie. Dans le placard, les dossiers des résidents. Ils ne sont pas rangés de manière nominative mais par numéros de chambre. C’est plus pratique.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Il y a 300 résidents connus, et les surnuméraires, qui passent vite devant les bureaux.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il y a 300 résidents connus, et les surnuméraires, qui passent vite devant les bureaux.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Les portes ici, ne servent à rien. Fermées, elles s'ouvrent. De toute façon.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Les portes ici, ne servent à rien. Fermées, elles s'ouvrent. De toute façon.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 La plupart des résidents ne sont nulle part, ni vraiment ici, ni ailleurs non plus. En attente d'un statut, d'un emploi, d'un appartement, qui leur permettraient de construire.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

La plupart des résidents ne sont nulle part, ni vraiment ici, ni ailleurs non plus. En attente d'un statut, d'un emploi, d'un appartement, qui leur permettraient de construire.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 C’est A., rencontré dans une cuisine. Il est fier de me montrer sa pochette rouge, dans laquelle est toute sa vie. Les papiers administratifs nécessaires à la survie en France.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

C’est A., rencontré dans une cuisine. Il est fier de me montrer sa pochette rouge, dans laquelle est toute sa vie. Les papiers administratifs nécessaires à la survie en France.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Pour les obtenir, ou avoir des justificatifs variés, les jours sont souvent des suites d'attentes devant des bureaux.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Pour les obtenir, ou avoir des justificatifs variés, les jours sont souvent des suites d'attentes devant des bureaux.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Monsieur X vient d'Algérie. Il a travaillé dans la police pendant les heures noires de 90-91. Il ne peut pas rentrer car il a été témoin sinon instrument de certaines pratiques.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Monsieur X vient d'Algérie. Il a travaillé dans la police pendant les heures noires de 90-91. Il ne peut pas rentrer car il a été témoin sinon instrument de certaines pratiques.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Il passe beaucoup de temps au téléphone pour avoir le statut. Son fils et sa femme ont vécu tout cela. Ils l'ont accompagné. Son fils pose beaucoup de problèmes en classe et dans le foyer. C'est lui qui a fait ces taches dans un des escaliers.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il passe beaucoup de temps au téléphone pour avoir le statut. Son fils et sa femme ont vécu tout cela. Ils l'ont accompagné. Son fils pose beaucoup de problèmes en classe et dans le foyer. C'est lui qui a fait ces taches dans un des escaliers.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Il y a beaucoup d’hommes seuls ici. Depuis longtemps. Ils ont appris à se faire la cuisine, et à s’occuper de leur linge. À la main pour les anciens, les plus jeunes préférant la laverie.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il y a beaucoup d’hommes seuls ici. Depuis longtemps. Ils ont appris à se faire la cuisine, et à s’occuper de leur linge. À la main pour les anciens, les plus jeunes préférant la laverie.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Dans le temps, les repas se prenaient ensemble. Maintenant, les marmites mijotent toutes seules, et attendent que leurs propriétaires viennent les récupérer.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Dans le temps, les repas se prenaient ensemble. Maintenant, les marmites mijotent toutes seules, et attendent que leurs propriétaires viennent les récupérer.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Depuis l’arrivée de la télévision, la vie a changé ici. Les soirées se passent seul, devant le petit écran, lorsqu’on discutait dans la salle commune.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Depuis l’arrivée de la télévision, la vie a changé ici. Les soirées se passent seul, devant le petit écran, lorsqu’on discutait dans la salle commune.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 La cuisine n’est plus qu’un lieu de passage.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.   

La cuisine n’est plus qu’un lieu de passage.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 

 Certains vont même jusqu’à pousser l’enfermement à se faire la cuisine dans leur chambre.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Certains vont même jusqu’à pousser l’enfermement à se faire la cuisine dans leur chambre.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Il y a de nombreux retraités ici. Ils y ont fait leur vie, sans la faire vraiment.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il y a de nombreux retraités ici. Ils y ont fait leur vie, sans la faire vraiment.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Ils la terminent ici, dans d'autres refuges.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Ils la terminent ici, dans d'autres refuges.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Quand l'un d'eux disparaît, si la famille vient à manquer, ses camarades se cotisent et lui offrent le voyage du retour.  Extrait du webdocumentaire  " Adoma, vers la maison ? " , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Quand l'un d'eux disparaît, si la famille vient à manquer, ses camarades se cotisent et lui offrent le voyage du retour.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 A est retraité maintenant. Il aime beaucoup les films de guerre et les films d'horreur.  Extrait du webdocumentaire  " Adoma, vers la maison ? " , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

A est retraité maintenant. Il aime beaucoup les films de guerre et les films d'horreur.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Il est seul dans sa chambre sauf ce petit oiseau, dans sa cage. Au bord de la mise en abîme. Entre alcool bon marché, cigarettes fumées l'une sur l'autre et schizophrénie... Il vénère son fils: " Le fils, c'est un ange. "  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il est seul dans sa chambre sauf ce petit oiseau, dans sa cage. Au bord de la mise en abîme. Entre alcool bon marché, cigarettes fumées l'une sur l'autre et schizophrénie... Il vénère son fils: " Le fils, c'est un ange. "

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 M. est ici depuis plus de vingt ans. Il est heureux aujourd'hui, il va avoir un studio. Il n'a plus trop de place dans ses 7 m2.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

M. est ici depuis plus de vingt ans. Il est heureux aujourd'hui, il va avoir un studio. Il n'a plus trop de place dans ses 7 m2.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Lorsqu’on a fermé l’hôpital psychiatrique, il a fallu reloger ses « résidents ». Ceux dont c’était possible sans trop de risque. Pendant quelque temps, on a régulièrement retrouvé des défénestrés dans la cour. Cela s’est calmé depuis.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Lorsqu’on a fermé l’hôpital psychiatrique, il a fallu reloger ses « résidents ». Ceux dont c’était possible sans trop de risque. Pendant quelque temps, on a régulièrement retrouvé des défénestrés dans la cour. Cela s’est calmé depuis.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Mr L. prend trois cachets de couleur différente chaque jour.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Mr L. prend trois cachets de couleur différente chaque jour.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 C'est A., un autre. Il passe beaucoup de temps à la fenêtre à penser au pays, à ce qu'il y a laissé. Il peut passer des heures à regarder l’immeuble en face. C’est la même façade que celle où il se trouve. Mais sans lui.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

C'est A., un autre. Il passe beaucoup de temps à la fenêtre à penser au pays, à ce qu'il y a laissé. Il peut passer des heures à regarder l’immeuble en face. C’est la même façade que celle où il se trouve. Mais sans lui.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Dans un couloir, il y a cet autocollant posé par terre.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.   

Dans un couloir, il y a cet autocollant posé par terre.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 

 Les femmes sont peu nombreuses dans le foyer, avec quelques enfants. Elles rasent les murs dans les couloirs où les rencontres ne sont pas forcément les meilleures. On essaye de les regrouper aux étages les plus calmes, mais la peur est là.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Les femmes sont peu nombreuses dans le foyer, avec quelques enfants. Elles rasent les murs dans les couloirs où les rencontres ne sont pas forcément les meilleures. On essaye de les regrouper aux étages les plus calmes, mais la peur est là.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Les enfants eux, font leurs devoirs où ils peuvent, et tentent de grandir sous la lumière des néons.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Les enfants eux, font leurs devoirs où ils peuvent, et tentent de grandir sous la lumière des néons.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 C’est la chambre d’un jeune soudanais. Il fait partie des premiers arrivés à avoir alerté ceux qui voulaient l’entendre sur ce qui allait arriver dans son pays. Il a été débouté 2 fois. A la fin, les USA ont parlé de génocide : on lui a donné son statut.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

C’est la chambre d’un jeune soudanais. Il fait partie des premiers arrivés à avoir alerté ceux qui voulaient l’entendre sur ce qui allait arriver dans son pays. Il a été débouté 2 fois. A la fin, les USA ont parlé de génocide : on lui a donné son statut.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Tous les jours il est passé aux boîtes aux lettres, dans l'attente de réponses. Un de ses amis, fragile psychiquement, après les tortures subies, n’a pas trouvé d’oreilles suffisamment attentives pour l’entendre. Il a été expulsé vers le Soudan. Il n’a pas donné de nouvelles…  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Tous les jours il est passé aux boîtes aux lettres, dans l'attente de réponses. Un de ses amis, fragile psychiquement, après les tortures subies, n’a pas trouvé d’oreilles suffisamment attentives pour l’entendre. Il a été expulsé vers le Soudan. Il n’a pas donné de nouvelles…

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 C’est devant la chambre d’U., une jeune réfugiée Somalienne. A son arrivée, elle a beaucoup pleuré. Elle a son statut de réfugié. Mais tout est compliqué.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

C’est devant la chambre d’U., une jeune réfugiée Somalienne. A son arrivée, elle a beaucoup pleuré. Elle a son statut de réfugié. Mais tout est compliqué.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Avant, c’est l’espoir d’avoir des papiers. Après, c’est le désespoir de ne pas avoir de travail. Alors qu’elle a une licence d’anglais et qu’elle a appris le Français en quatre mois…  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Avant, c’est l’espoir d’avoir des papiers. Après, c’est le désespoir de ne pas avoir de travail. Alors qu’elle a une licence d’anglais et qu’elle a appris le Français en quatre mois…

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Les nouveaux arrivés sont de moins en moins nombreux. Ils se tiennent au courant du pays, presque quotidiennement.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Les nouveaux arrivés sont de moins en moins nombreux. Ils se tiennent au courant du pays, presque quotidiennement.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Les nouveaux arrivants mangent encore dans les cuisines communes, au moins pendant quelques semaines. Il y avait 10364 demandes d'asile en 2001. Il y en a eu 2727 en 2006. ( Ministère de l'Intérieur) Les chiffres des expulsions font l'objet d'un contrat d'objectif depuis Juin 2007.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Les nouveaux arrivants mangent encore dans les cuisines communes, au moins pendant quelques semaines. Il y avait 10364 demandes d'asile en 2001. Il y en a eu 2727 en 2006. ( Ministère de l'Intérieur) Les chiffres des expulsions font l'objet d'un contrat d'objectif depuis Juin 2007.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Un nouvel arrivant découvre sa chambre. Il trouve son trousseau emballé et disposé sur le lit.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Un nouvel arrivant découvre sa chambre. Il trouve son trousseau emballé et disposé sur le lit.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 Il est passé par l'escalier de secours. L'ascenseur est en panne.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il est passé par l'escalier de secours. L'ascenseur est en panne.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 C'est un foyer Sonacotra. On dira ADOMA désormais.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 La plaquette de la nouvelle société vante le nouveau nom et sa consonance latine comme Ad Domus, « vers la maison ». Lorsqu’on n’est pas très fort en déclinaison, on peut aussi y lire A domus. Sans domicile...  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 La société est une sociéte d'économie mixte, avec des actionnaires. L'administration est soumise à un impératif de rentabilité. Il faut remplir. Les bénéficiaires de minima sociaux sont bienvenus.La perception du loyer est alors garantie. Dans le placard, les dossiers des résidents. Ils ne sont pas rangés de manière nominative mais par numéros de chambre. C’est plus pratique.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Il y a 300 résidents connus, et les surnuméraires, qui passent vite devant les bureaux.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Les portes ici, ne servent à rien. Fermées, elles s'ouvrent. De toute façon.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 La plupart des résidents ne sont nulle part, ni vraiment ici, ni ailleurs non plus. En attente d'un statut, d'un emploi, d'un appartement, qui leur permettraient de construire.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 C’est A., rencontré dans une cuisine. Il est fier de me montrer sa pochette rouge, dans laquelle est toute sa vie. Les papiers administratifs nécessaires à la survie en France.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Pour les obtenir, ou avoir des justificatifs variés, les jours sont souvent des suites d'attentes devant des bureaux.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Monsieur X vient d'Algérie. Il a travaillé dans la police pendant les heures noires de 90-91. Il ne peut pas rentrer car il a été témoin sinon instrument de certaines pratiques.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Il passe beaucoup de temps au téléphone pour avoir le statut. Son fils et sa femme ont vécu tout cela. Ils l'ont accompagné. Son fils pose beaucoup de problèmes en classe et dans le foyer. C'est lui qui a fait ces taches dans un des escaliers.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Il y a beaucoup d’hommes seuls ici. Depuis longtemps. Ils ont appris à se faire la cuisine, et à s’occuper de leur linge. À la main pour les anciens, les plus jeunes préférant la laverie.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Dans le temps, les repas se prenaient ensemble. Maintenant, les marmites mijotent toutes seules, et attendent que leurs propriétaires viennent les récupérer.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Depuis l’arrivée de la télévision, la vie a changé ici. Les soirées se passent seul, devant le petit écran, lorsqu’on discutait dans la salle commune.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 La cuisine n’est plus qu’un lieu de passage.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.   
 Certains vont même jusqu’à pousser l’enfermement à se faire la cuisine dans leur chambre.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Il y a de nombreux retraités ici. Ils y ont fait leur vie, sans la faire vraiment.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Ils la terminent ici, dans d'autres refuges.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Quand l'un d'eux disparaît, si la famille vient à manquer, ses camarades se cotisent et lui offrent le voyage du retour.  Extrait du webdocumentaire  " Adoma, vers la maison ? " , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 A est retraité maintenant. Il aime beaucoup les films de guerre et les films d'horreur.  Extrait du webdocumentaire  " Adoma, vers la maison ? " , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Il est seul dans sa chambre sauf ce petit oiseau, dans sa cage. Au bord de la mise en abîme. Entre alcool bon marché, cigarettes fumées l'une sur l'autre et schizophrénie... Il vénère son fils: " Le fils, c'est un ange. "  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 M. est ici depuis plus de vingt ans. Il est heureux aujourd'hui, il va avoir un studio. Il n'a plus trop de place dans ses 7 m2.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Lorsqu’on a fermé l’hôpital psychiatrique, il a fallu reloger ses « résidents ». Ceux dont c’était possible sans trop de risque. Pendant quelque temps, on a régulièrement retrouvé des défénestrés dans la cour. Cela s’est calmé depuis.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Mr L. prend trois cachets de couleur différente chaque jour.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 C'est A., un autre. Il passe beaucoup de temps à la fenêtre à penser au pays, à ce qu'il y a laissé. Il peut passer des heures à regarder l’immeuble en face. C’est la même façade que celle où il se trouve. Mais sans lui.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Dans un couloir, il y a cet autocollant posé par terre.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.   
 Les femmes sont peu nombreuses dans le foyer, avec quelques enfants. Elles rasent les murs dans les couloirs où les rencontres ne sont pas forcément les meilleures. On essaye de les regrouper aux étages les plus calmes, mais la peur est là.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Les enfants eux, font leurs devoirs où ils peuvent, et tentent de grandir sous la lumière des néons.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 C’est la chambre d’un jeune soudanais. Il fait partie des premiers arrivés à avoir alerté ceux qui voulaient l’entendre sur ce qui allait arriver dans son pays. Il a été débouté 2 fois. A la fin, les USA ont parlé de génocide : on lui a donné son statut.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Tous les jours il est passé aux boîtes aux lettres, dans l'attente de réponses. Un de ses amis, fragile psychiquement, après les tortures subies, n’a pas trouvé d’oreilles suffisamment attentives pour l’entendre. Il a été expulsé vers le Soudan. Il n’a pas donné de nouvelles…  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 C’est devant la chambre d’U., une jeune réfugiée Somalienne. A son arrivée, elle a beaucoup pleuré. Elle a son statut de réfugié. Mais tout est compliqué.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Avant, c’est l’espoir d’avoir des papiers. Après, c’est le désespoir de ne pas avoir de travail. Alors qu’elle a une licence d’anglais et qu’elle a appris le Français en quatre mois…  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Les nouveaux arrivés sont de moins en moins nombreux. Ils se tiennent au courant du pays, presque quotidiennement.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Les nouveaux arrivants mangent encore dans les cuisines communes, au moins pendant quelques semaines. Il y avait 10364 demandes d'asile en 2001. Il y en a eu 2727 en 2006. ( Ministère de l'Intérieur) Les chiffres des expulsions font l'objet d'un contrat d'objectif depuis Juin 2007.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Un nouvel arrivant découvre sa chambre. Il trouve son trousseau emballé et disposé sur le lit.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.
 Il est passé par l'escalier de secours. L'ascenseur est en panne.  Extrait du webdocumentaire   " Adoma, vers la maison ? "  , séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

C'est un foyer Sonacotra. On dira ADOMA désormais.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

La plaquette de la nouvelle société vante le nouveau nom et sa consonance latine comme Ad Domus, « vers la maison ». Lorsqu’on n’est pas très fort en déclinaison, on peut aussi y lire A domus. Sans domicile...

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

La société est une sociéte d'économie mixte, avec des actionnaires. L'administration est soumise à un impératif de rentabilité. Il faut remplir. Les bénéficiaires de minima sociaux sont bienvenus.La perception du loyer est alors garantie. Dans le placard, les dossiers des résidents. Ils ne sont pas rangés de manière nominative mais par numéros de chambre. C’est plus pratique.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il y a 300 résidents connus, et les surnuméraires, qui passent vite devant les bureaux.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Les portes ici, ne servent à rien. Fermées, elles s'ouvrent. De toute façon.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

La plupart des résidents ne sont nulle part, ni vraiment ici, ni ailleurs non plus. En attente d'un statut, d'un emploi, d'un appartement, qui leur permettraient de construire.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

C’est A., rencontré dans une cuisine. Il est fier de me montrer sa pochette rouge, dans laquelle est toute sa vie. Les papiers administratifs nécessaires à la survie en France.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Pour les obtenir, ou avoir des justificatifs variés, les jours sont souvent des suites d'attentes devant des bureaux.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Monsieur X vient d'Algérie. Il a travaillé dans la police pendant les heures noires de 90-91. Il ne peut pas rentrer car il a été témoin sinon instrument de certaines pratiques.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il passe beaucoup de temps au téléphone pour avoir le statut. Son fils et sa femme ont vécu tout cela. Ils l'ont accompagné. Son fils pose beaucoup de problèmes en classe et dans le foyer. C'est lui qui a fait ces taches dans un des escaliers.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il y a beaucoup d’hommes seuls ici. Depuis longtemps. Ils ont appris à se faire la cuisine, et à s’occuper de leur linge. À la main pour les anciens, les plus jeunes préférant la laverie.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Dans le temps, les repas se prenaient ensemble. Maintenant, les marmites mijotent toutes seules, et attendent que leurs propriétaires viennent les récupérer.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Depuis l’arrivée de la télévision, la vie a changé ici. Les soirées se passent seul, devant le petit écran, lorsqu’on discutait dans la salle commune.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

La cuisine n’est plus qu’un lieu de passage.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 

Certains vont même jusqu’à pousser l’enfermement à se faire la cuisine dans leur chambre.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il y a de nombreux retraités ici. Ils y ont fait leur vie, sans la faire vraiment.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Ils la terminent ici, dans d'autres refuges.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Quand l'un d'eux disparaît, si la famille vient à manquer, ses camarades se cotisent et lui offrent le voyage du retour.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

A est retraité maintenant. Il aime beaucoup les films de guerre et les films d'horreur.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il est seul dans sa chambre sauf ce petit oiseau, dans sa cage. Au bord de la mise en abîme. Entre alcool bon marché, cigarettes fumées l'une sur l'autre et schizophrénie... Il vénère son fils: " Le fils, c'est un ange. "

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

M. est ici depuis plus de vingt ans. Il est heureux aujourd'hui, il va avoir un studio. Il n'a plus trop de place dans ses 7 m2.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Lorsqu’on a fermé l’hôpital psychiatrique, il a fallu reloger ses « résidents ». Ceux dont c’était possible sans trop de risque. Pendant quelque temps, on a régulièrement retrouvé des défénestrés dans la cour. Cela s’est calmé depuis.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Mr L. prend trois cachets de couleur différente chaque jour.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

C'est A., un autre. Il passe beaucoup de temps à la fenêtre à penser au pays, à ce qu'il y a laissé. Il peut passer des heures à regarder l’immeuble en face. C’est la même façade que celle où il se trouve. Mais sans lui.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Dans un couloir, il y a cet autocollant posé par terre.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

 

Les femmes sont peu nombreuses dans le foyer, avec quelques enfants. Elles rasent les murs dans les couloirs où les rencontres ne sont pas forcément les meilleures. On essaye de les regrouper aux étages les plus calmes, mais la peur est là.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Les enfants eux, font leurs devoirs où ils peuvent, et tentent de grandir sous la lumière des néons.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

C’est la chambre d’un jeune soudanais. Il fait partie des premiers arrivés à avoir alerté ceux qui voulaient l’entendre sur ce qui allait arriver dans son pays. Il a été débouté 2 fois. A la fin, les USA ont parlé de génocide : on lui a donné son statut.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Tous les jours il est passé aux boîtes aux lettres, dans l'attente de réponses. Un de ses amis, fragile psychiquement, après les tortures subies, n’a pas trouvé d’oreilles suffisamment attentives pour l’entendre. Il a été expulsé vers le Soudan. Il n’a pas donné de nouvelles…

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

C’est devant la chambre d’U., une jeune réfugiée Somalienne. A son arrivée, elle a beaucoup pleuré. Elle a son statut de réfugié. Mais tout est compliqué.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Avant, c’est l’espoir d’avoir des papiers. Après, c’est le désespoir de ne pas avoir de travail. Alors qu’elle a une licence d’anglais et qu’elle a appris le Français en quatre mois…

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Les nouveaux arrivés sont de moins en moins nombreux. Ils se tiennent au courant du pays, presque quotidiennement.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Les nouveaux arrivants mangent encore dans les cuisines communes, au moins pendant quelques semaines. Il y avait 10364 demandes d'asile en 2001. Il y en a eu 2727 en 2006. ( Ministère de l'Intérieur) Les chiffres des expulsions font l'objet d'un contrat d'objectif depuis Juin 2007.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Un nouvel arrivant découvre sa chambre. Il trouve son trousseau emballé et disposé sur le lit.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

Il est passé par l'escalier de secours. L'ascenseur est en panne.

Extrait du webdocumentaire " Adoma, vers la maison ? ", séléctionné au festival Visa Pour l'Image 2009.

show thumbnails